Ce que je ne rachèterai plus

Ce que je ne rachèterai plus

La majorité des articles de blogs sont rédigés pour faire l’éloge de produits, de recettes ou d’ingrédients. Cette fois j’ai décidé de consacrer un article aux ingrédients que je ne rachèterai plus dans le futur.

L’idée n’est pas de dénigrer les ingrédients mais de vous donner mon avis 100% subjectif. A vous de vous faire le votre selon vos préférences 🙂

Le Conditionner Emulsifier (Stearamidpropyl dimethylamine) : il devrait servir dans les shampoings et après-shampoing en tant que « conditionner » dans les gels douches pour soigner et rendre la peau plus douce. J’ai testé plusieurs fois avec plusieurs tensioactifs, dans la phase aqueuse acide et dans la phase huileuse, mais  j’ai eu une séparation de phases dans certains shampoings (et j’en ai tester en tous cas 3 autres qui se sont séparés) et dans le gel douche. Donc je trouve que c’est trop compliqué à utiliser.

La pivoine en poudre : je l’avais achetée pour son action calmante et apaisante. Mais finalement je n’aime pas l’odeur, la couleur brune est difficile à cacher (je trouve les crèmes/shampoings bruns pas vraiment beaux) et il reste des grains.

L’huile de concombre : réputée pour ses acides gras polyinsaturés mais je déteste l’odeur qui est plus ou moins impossible à couvrir. Heureusement ma ma soeur et ma maman aiment l’odeur dont je leur ai réalisé des sérums avec…

L’huile de fruit de la passion de Manske: j’aime l’odeur de l’huile de fruit de la passion d’Aromazone, donc j’ai été très déçue lorsque j’ai reçu celle de Manke, qui est raffinée, donc n’a aucune odeur. Un critère qui peut au contraire plaire à d’autres (j’ai bien dit que c’est 100% subjectif)

L’alcool cétylique : il est presque semblable à l’alcool cétéarylique pour la texture des crèmes et body butter mais l’alcool cétéarylique est aussi un « conditionner » pour les cheveux, donc au choix je prendrais l’alcool cétéarylique. J’avais réalisé ici un article les comparant.

L’extrait de saule : il est réputé pour contenir de l’acide salycilique mais je déteste l’odeur qui est aussi assez difficile à cacher. Mon copain m’a dit que cela sentait les pieds sales (donc j’ai jeté…).

Les graines de chia moulues: le gel que j’ai réalisé avec contenai des particules brunes beiges pas ragoutantes du tout dans un produit cosmétique. Sûrement que les graines entières se laissent mieux filtrer. J’ai finalement utilisé ces graines pour mettre dans des gateaux pour remplacer une partie des oeufs.

La poudre de shungit: Je voulais faire un macérât mais après je n’ai pas réussi à le filtrer, mon eau était grise et j’avais de la poudre noire partout (qui n’est facile à enlever du tout). Je pense qu’une pierre est plus adéquate pour cette utilisation.

 

Et vous, par quels produits avez-vous été déçues ?

Ce que je ne rachèterai plus

2 thoughts on “Ce que je ne rachèterai plus

  1. Je n’ai jamais aimé le conditioner emulsioner non plus, c’est la texture qui me dérangeait et la difficulté de mise en oeuvre. Il y a plein d’actifs pour le visage que je ne rachèterai plus non plus et bien des huiles végétales, telles que Macadamia, Kukui, ou certains beurres végétaux, qui ne m’ont pas plus. J’adore essayer les nouveautés mais je suis devenue plus raisonnable en voyant que certains ingrédients restent inutilisés.

    • Je suis assez fidèle à mes huiles préférées mais je me laisse souvent aussi tenter par des nouveaux actifs. Et j’adore les micas mais comme je ne me maquille peu, ils durent une éternité…
      Bonne soirée

Comments are closed.